Gestion Participative

La mobilisation sociale est un des axes d’action de Cultivando Agua Boa. Dans ce sens, les actions sont menées au moyen de partenariats divers avec des entités publiques et privées, des autorités locales, des associations communautaires, des Ongs, des coopératives, entre autres… La gestion de toutes les actions du programme se fait suivant un modèle participatif basé sur la formation des Comités de gestion, intégrant des représentants des entités partenaires. Ainsi, chacune de ces entités assume un rôle de protagoniste dans les projets.

Actuellement, Cultivando Agua Boa compte plus de 2 000 partenariats organisés dans les Comités de Gestion, présents dans chacune des 29 municipalités du Bassin du Parana 3 (BP3). La pratique de ce modèle participatif suit un processus composé de 8 étapes, qui utilise comme référence d’action le bassin hydrographique, une unité de planification définie par la nature elle-même.

Sélection du Micro-bassin

micro_bassin

Les techniciens, en accord avec les responsables et les autorités locales, définissent le micro-bassin qui va être travaillé dans la municipalité, avec comme priorité les cours d’eau qui approvisionnent la ville.
A partir de cette première étape, le travail est réalisé par le dialogue avec la communauté, au moyen de ses responsables locaux, en éclaircissant les concepts et les fondamentaux de la conservation des ressources hydriques.

Sensibilisation de la Communauté

sensibilisation

La seconde étape du processus est de sensibiliser la communauté locale sur l’importance et la nécessité de l’implantation du programme. Cette étape est très importante pour réveiller le sentiment de co-responsabilité, en motivant les personnes à participer au programme et à s’engager directement ou indirectement dans les actions.
Pour cela, des rencontres sont organisées entre l’équipe de coordination d’Itaipu et les autorités, les responsables locaux, la communauté du micro-bassin. Le programme Cultivando Agua Boa est présenté et les problèmes affrontés par la communauté sont débattus, tout comme les actions correctives nécessaires.

Formation du Comité de Gestion

comite_gestion

A partir de ces rencontres sont formés les Comités de Gestion des micro-bassins. Chaque comité est composé de représentants de Itaipu et des partenaires engagés, comme les organismes municipaux, régionaux et fédéraux présents dans la région, les coopératives, les entreprises, les syndicats, les associations sociales, les universités, les écoles et les agriculteurs.
Au moyen de réunions périodiques, le comité accompagne les actions de Cultivando Agua Boa dans la municipalité, tout en articulant avec les organismes publiques de l’Exécutif, du Judiciaire et des organismes environnementaux la mise en oeuvre des solutions, portant principalement sur les petites exploitations.

Ateliers du Futur

Les Ateliers du Futur est une méthodologie créée par l’Institut Ecoar, une Ong sans but lucratif, qui agit dans l’éducation environnementale. L’idée des Ateliers est de réunir les communautés en groupes de « citoyenneté active » qui, au travers d’activités ludiques, apprennent à identifier des problèmes, à élaborer un diagnostique participatif et à monter un plan d’actions pour la construction de l’ « Agenda 21 du coin », une planification spécifique pour « le coin » de territoire en question. Cultivando Agua Boa s’inspire de cette méthodologie pour développer cette étape du programme. Toute la communauté locale (enfants, jeunes, adultes et anciens) est conviée à participer à cette réflexion socio-environnementale.

Ce travail comprend 3 moments :

. Mur des Lamentations

 

mur_lamentations

La communauté évalue sa conduite relative au milieu ambiant, en particulier envers la rivière,
en notant ses réclamations et en identifiant les dommages et les problèmes qui doivent être résolus.

. Arbre de l’Espérance

arbol

Cette fois, chaque participant exprime ses rêves, ses aspirations maintenant et pour les générations futures, pour un monde meilleur.
Tous doivent répondre à la question : « Comment aimeriez-vous que le territoire soit ? ».

. Chemin en avant

Chemin en avant

Après toute cette analyse, les actions correctives sont définies pour les problèmes identifiés. La réflexion suivante est lancée : « Qu’est ce qui est nécessaire de manière urgente pour sauver notre rivière ? Quelle est notre part ? ».
Tous y contribuent par des idées et des propositions. La communauté se co-responsabilise dans les actions qui seront exécutées, en s’engageant dans une nouvelle conduite basée sur l’Ethique du Soin et sur la convivialité solidaire entre les êtres humains entre eux et avec la nature.

Bilan de Partenariat

Avant le début des actions, une nouvelle rencontre est organisée pour établir les bilans concernant la participation et la contribution de chacun des partenaires engagés dans la cause.

Pacte des Eaux

pacto_1_ar
Arrive le moment de signer l’engagement de la communauté dans la protection des eaux. Au cours d’une célébration festive, les participants des Ateliers du Futur présentent aux autres personnes engagées les résultats des rencontres, en montrant à tous le véritable visage de la communauté : ses problèmes, ses inquiétudes, ses engagements et ses priorités. Ces informations serviront au Comité de Gestion pour choisir les solutions adaptées à la réalisation du projet. A partir de ce travail, la Charte du Pacte des Eaux est élaborée, un document dans lequel la communauté, les responsables et les autorités locaux signent leur engagement avec la viabilité. L’Agenda 21 « du coin » est lancé.

Signature des Accords

signature

Suite à la célébration du Pacte des Eaux, les représentants d’Itaipu, la mairie et les autres partenaires signent les accords qui viabiliseront les actions prévues, principalement en ce qui concerne les investissements et les ouvrages.

Futur au Présent

La dernière étape est en réalité un processus continu d’accompagnement des actions correctives prévues pour un micro-bassin. Pendant et après l’application des solutions aux passifs environnementaux, des rencontres sont organisées avec la communauté dans l’objectif de réveiller la conscience de la protection et du soin à apporter à ce qui a été reconstruit.
Au moyen des Comités de Gestion, la communauté accompagne et participe aux prises de décision, dans un processus d’aide mutuelle pour l’amélioration continue des micro-bassins.

validation

Modèle de Gestion

Gestion par Programmes

Gestion Environnementale

Gestion d’Information Territoriale

Retour à : Méthodologie du Programme